Vendredi 18 novembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

18112016

Message 

Vendredi 18 novembre




Tout le monde était présent.

Après quelques rapides exercices (notamment une scène de roman policier : l'assassin vient de commettre son crime, un témoin le surprend : les trois acteurs, y compris la victime, doivent prononcer une phrase ou un mot du texte de la pièce), nous avons d'abord travaillé sur les tableaux héroïques du début : cela peut fonctionner mais il faudra fabriquer au moins 5 ou 6 tableaux, ce qui représente un certain travail.
Ensuite, nous avons poursuivi le texte à partir de la présentation de M. Quiche, jusque au début de l'histoire de la salamandre.


Quelques remarques en vrac :
- j'ai trouvé que Romane C avait le sens du jeu théâtral, ce qui me rassure car je la sentais pour l'instant sur la réserve : une fois quelques réticences vaincues, on devrait arriver à de bonnes choses !
- La musique Carmina Burana et les tableaux héroiques fonctionnent assez bien.
- Le contraste voix au micro de l'administrateur/voix accoustique des autres acteurs crée un univers proche de ce qu'on recherche.
- Je pense que nous travaillerons l'histoire de la salamandre avec uniquement 6 élèves (Arthur et Aude ne viendront pas au début, même si tous deux interviennent, et surtout Aude) car l'ambiance était un peu dissipée : 8 élèves, c'est beaucoup, quand la moitié doit attendre longtemps.
- Nous avons essayé d'intervertir les rôles de Romane L et Rosine : cela marchait peut-être mieux avec l'autre distribution.
- Je m'interroge sur la compréhension de la pièce par les spectateurs : pour l'instant, ce n'est pas gagné. La pièce joue sur plusieurs niveaux et nécessite une grande clarté dans le jeu et la diction, qui, pour l'instant n'est pas là (mais c'est logique : on commence)
- En ce qui concerne le volume des voix, c'était nettement insuffisant : ce qu'il faut bien comprendre, c'est qu'on ne parle pas fort en haussant la voix mais en étant, tout simplement, dans le personnage, et en ressentant réellement les émotions.
- Pour l'instant, Arthur n'aime pas trop son personnage. Je lui ai dit d'attendre d'avoir toute la pièce pour le juger. Je lui ai également dit que la distribution n'était pas définitive entre lui et Noé. Il n'en reste pas moins que si le rôle de M. Quiche pouvait être joué par Noé (à contre emploi), ce sera plus difficile pour le rôle d'Olivier Boudard (certes, ce n'est pas impossible, mais il y a des répliques écrites spécifiquement pour Noé). De plus, ne pas oublier que tout rôle est intéressant pour qui veut faire du théâtre. Il suffit de s'emparer de ce rôle. Enfin, nous verrons quand j'aurai terminé.

En conclusion, séance d'exploration et sans doute séance d'attente : tant que la pièce ne sera pas terminée, je n'aurai pas les idées claires et ne pourrai pas organiser méthodiquement le travail.
J'ai hâte d'avoir fini, mais en écriture, il ne faut surtout pas aller trop vite.
avatar
M. Losson
Admin

Messages : 852
Date d'inscription : 25/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum